RERS de Landivisiau

Réseau d'Echanges Réciproques de Savoirs
Programme à venir

Echanges et activités prévus en décembre 2017 au RERS de Landivisiau

Depuis le début de l’année, les membres du conseil de gestion, avec l’aide précieuse de Laurence Le Mat, (agent de développement social) ont élaboré le dossier de demande de renouvellement de l’agrément de la Caf qui arrive à échéance.

Nous sommes heureuses de vous annoncer que : « les administrateurs de la Caf valident le projet pour les 4 années à venir, sous réserve de notre organisme de tutelle. »

Sans connaître la nature de l’aide concrète qui nous sera apportée, nous sommes très sensibles au fait que l’orientation et les actions de notre Réseau d’Echanges Réciproques de Savoirs soient reconnues. Cette reconnaissance nous engage tous.

Suite à deux échanges précédents (11/10 et 08/11), nous avions décidé d’accueillir, un vendredi par quinzaine, deux couples de demandeurs d’asile pour préparer ensemble un repas à partir des légumes du jardin. Maria Rolland, Marie Jo Le Mer et Yvonne Simon ont accueilli Nadja et Arham (un deuxième couple a eu un imprévu). Cueillir, laver, peler, couper des légumes, les préparer, dresser la table et partager ce repas nous a permis de faire connaissance et d’échange dans une ambiance très conviviale. Nous renouvellerons ces échanges le 1er et le 15 décembre.

Les personnes présentes le mercredi 22 ont donné leur accord pour partager jeux ou autres activités avec 2 couples, le mercredi.

Les échanges programmés en décembre

Le mardi à 14h: Echange informatique, débutant.
Que ceux qui ont un compte aient noté ou soient en mesure de se souvenir de leur adresse mail et leur mot de passe.

Le mercredi: Rencontre hebdomadaire de 14h à 17h.

Le jeudi à 14h: Travaux manuels. En ce moment: cartonnage.

Le vendredi à 14h: Tricot.

Vendredi 1er décembre: Repas avec 4 demandeurs d’asile et 3 personnes du RERS.
Volontaires?

Mercredi 6 décembre: Animation sur les plantes médicinales par Isabelle Chaillou.

Mercredi 13 décembre: Marché de Noël à Brest…
A voir. Que ceux qui sont intéressés se manifestent.

Vendredi 15 décembre: Repas avec des demandeurs d’asile. 3 volontaires?

Lundi 18 décembre: Atelier gâteaux de Noël + mendiants.

Mardi 19 décembre: Bouquets pour table de Noël.
S’inscrire pour le 16: Yvonne : 02 98 68 27 12, Maria : 02 98 72 56 16.

Mercredi 20 décembreGoûter de Noël à la salle Quéguiner II.
Chacun apportera, avec sa bonne humeur, un petit cadeau confectionné par lui-même ou acheté (valeur maxi 5€). Nous sommes attendus à 14 heures précises.
Inscription pour le samedi 16 au plus tard: Yvonne ou Maria

Le mur et les planteurs de lierre

Il était une fois un mur épais, un mur qui faisait peur, un mur de prison, un mur qui paraissait infranchissable. Des gens se tenaient au pied de ce mur et parlaient entr’eux. Ils parlaient du mur… Certains disaient:
– « C’est normal qu’il y ait un mur: sans lui, ce serait l’anarchie, la pagaille… C’est le mur de la sélection : Il n’y a qu’à s’arranger pour être du bon côté du mur! »
D’autres disaient:
– « On aurait bien envie de le franchir, ce mur, mais c’est impossible! Le casser? Tout va s’écrouler et il ne restera que ruine! Ce mur, somme toute, on n’y peut rien! Il est comme une loi, comme un destin qu’il faut accepter ou contre lequel on ne peut que buter. »
Arrivent alors d’autres gens avec de drôles de petits pots.
– « Qu’avez-vous dans ces pots? » leur demandent les autres.
– « Du plant de lierre! » répondent-ils. « Nous allons le planter ensemble au pied du mur et, doucement, il envahira le mur, il recouvrira le mur et le franchira. Un jour, le mur lui-même se lézardera et, lentement, s’écroulera! »
– « Vous êtes sûrs? » demandent alors des gens.
– « Oui, bien sûr! » répondent les planteurs de lierre, « C’est pour cela que nous travaillons! »
Il y eut un débat entre les gens. Certains rejoignirent les planteurs de lierre, tandis que d’autres demeurèrent, sans rien faire, au pied du mur, résignés. Arriva alors un enfant qui demanda à un planteur de lierre comment s’appelait ce mur. Il répondit :
– « Il a beaucoup de noms: il s’appelle fatalisme, économie, sélection, division… »
– « Et vous qui plantez le lierre, quel est votre nom? » demanda l’enfant.
– « Notre nom est ‘porteur d’espérance’! » répondit le planteur.

Joyeux Noël!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.